Twitter YouTube SoundCloud LinkedIn

Tiennot blog

Accueil

... 7 8 9 10 11 12 13 ...
0

la défunte disquette...

Mardi 13 juillet 2010, 22:59 (par guilhem)

En informatique comme partout, les standards changent et évoluent. Ainsi, les technologies ne cessent de s'améliorer, tout en rendant les anciennes obsolètes. C'est en faisant un peu de ménage aujourd'hui que je suis tombé sur un lot de vieilles disquettes. Les plus jeunes lecteurs n'en ont probablement jamais manipulé de leur vie, et je me souviens ne m'en être servi qu'en de rares occasions, lorsque j'étais plus jeune (moins de 10 ans). Mais commençons d'abord par retracer l'histoire du floppy disk (disque souple, par opposition aux disques durs)...

image : /images/blog/disquette001.jpg

La disquette est née en 1967 chez IBM. À l'époque, il s'agissait surtout d'y stocker des programmes pour les mises à jour des ordinateurs de la marque. Il s'agissait au départ de disquettes 8 pouces, donc en (très) grand format. Divers fabricants décidèrent ensuite de réduire sa taille à 5 pouces ¼. La disquette classique, celle que vous, cher lecteur, avez sans doute connue, mesurait 3 pouces ½, soit environ 8,89 cm, et est apparue dans les années 80. Elle était alors le moyen privilégié pour transférer des données d'un ordinateur à un autre, et aussi pour installer des logiciels, malgré sa réputation d'être peu fiable. Elle fut finalement détrônée au début des années 2000 par le CD-ROM et les mémoires flash (clés USB, ...).

Une disquette est composée d'une coque en plastique rigide, destinée à protéger le disque interne qui lui, est souple (d'où le nom de floppy disk donné plus haut) et contient les données. Ce disque est très mince (pas tellement plus épais qu'une feuille de papier) et il est possible de voir par transparence à travers. Il contient les données sous forme magnétique, un peu comme un disque dur. Une sorte de petit cache métallique coulissant venait protéger le disque magnétique lorsque la disquette n'était pas utilisée. Compte tenu de la fragilité du disque et des pertes de données si l'on approche un aimant, la disquette garde la réputation d'un support peu fiable pour conserver des données.

image : /images/blog/disquette002.jpg

Aujourd'hui, la disquette n'est plus guère utilisée dans les ordinateurs très anciens pour réaliser des restaurations système. Et ceci n'est pas près de changer, puisque Sony, le dernier fabricant de disquettes au monde, a annoncé il y a quelques mois qu'il allait cesser d'en produire. Après presque 50 ans d'existence, la disquette semble bel et bien disparue. Quoique... Regardez l'icône du menu enregister de la plupart des logiciels : et oui, c'est une disquette !

0

Apprendre le LaTeX

Samedi 10 juillet 2010, 17:03 (par guilhem)

Tout d'abord, pour ceux qui ne connaitraient pas LaTeX, il s'agit d'un logiciel de traitement de texte libre, mais un peu particulier. Un document en LaTeX s'écrit avec n'importe quel éditeur de texte, sous forme de commandes commençant par un antislash, et doit être compilé avant de voir le résultat final (en général sous forme de fichier PDF). Il se différencie donc des logiciels de traitement de texte classiques. Ses avantages sont multiples :

- il est libre et gratuit
- il permet une bonne structuration et organisation des documents
- les polices de caractères sont très soignées et respectent les principales règles de typographie en imprimerie
- il est assez simple de générer des formules mathématiques (même compliquées) sous LaTeX
- comme il est possible de définir ses propres commandes, une même modification devant être répercutée en plusieurs endroits du document ne nécessite qu'une seule correction
- ...

Pour en savoir plus, je vous invite à aller voir l'article correspondant sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/LaTeX.

À en lire ce qui est écrit ci-dessus, c'est le logiciel parfait (pour moi, il n'en est pas loin). Seulement, son mode de fonctionnement est assez difficile à comprendre au premier abord, et peut sembler prise de tête inutile : après tout, à quoi bon perdre son temps à entrer des commandes dans bloc-notes, sans même voir ce qu'on obtiendra, tout ça pour se rendre compte au final que le magnifique fichier qu'on a passé des heures à peaufiner ne compile même pas ?

C'est pour éviter les arrachages de cheveux inutiles que je vous présente un ouvrage qui m'a bien aidé au cours de mon apprentissage de LaTeX : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur LaTeX sans jamais oser le demander, de Vincent Lozano. En plus d'être écrit dans un style facilement compréhensible pour le lecteur, ce livre a le bon goût d'être publié sous une licence libre, ce qui signifie que vous pouvez le téléchager gratuitement à cette adresse : http://www.framabook.org/latex.html (en bas de page, cliquez sur le lien version intégrale (PDF)).

image : /images/blog/latex.png

Cet ouvrage est une mine d'informations pour le lecteur désireux d'apprendre le LaTeX. L'auteur commence par une rapide présentation, puis enchaîne dans une première partie avec les commandes et les concepts de base. À l'issue des premiers chapitres (qui se lisent très facilement), vous êtes déjà capable de produire n'importe quel document LaTeX basique contenant des formules mathématiques ou des graphiques. La seconde partie de l'ouvrage est consacrée à une étude approfondie de LaTeX. On y apprend comment maîtriser LaTeX en profondeur, son fonctionnement interne, et pleins d'autres petits secrets. Enfin sont fournis en annexe les indispensables tableaux récapitulatifs des commandes étudiées, qui feront office d'aide-mémoire.

Ce livre m'a beaucoup aidé dans mon apprentissage de LaTeX, et c'est pourquoi je le recommande vraiment à tous ceux qui sont désireux d'apprendre à se servir de ce logiciel.

0

Connaissez-vous le Malbolge ?

Samedi 5 juin 2010, 22:32 (par guilhem)

Connaissez-vous le Malbolge ? non ? Et bien lisez ce qui suit...

Le Malbolge est un langage de programmation assez méconnu, et on comprend aisément pourquoi : il s'agit d'un des langages de programmation les plus difficiles au monde ! Il a été conçu pour être le plus bizarre possible, à tel point qu'il ressemble plus à une suite aléatoire de caractères ASCII qu'à autre chose...

Techniquement parlant, il est conçu pour s'exécuter dans une machine virtuelle (un peu comme Java)... trinaire, c'est à dire qui compte avec des 0, 1 et 2 (à la différence du binaire où on ne compte qu'avec des 0 et des 1) ! Il se rapproche pas mal de l'assembleur, dans le sens où on manipule des registres (cependant, rien à voir avec ceux de nos processeurs de bureaux). En outre, les instructions utilisées sont de bas niveau, ressemblant beaucoup à celles de l'assembleur. Un langage bien curieux, en somme. Et juste pour le plaisir, le traditionnel "Hello World" en Malbolge (tiré de Wikipédia; non, je ne programme pas (encore ?) en Malbolge) :

(=<`:9876Z4321UT.-Q+*)M'&%$H"!~}|Bzy?=|{z]KwZY44Eq0/{mlk**
 hKs_dG5[m_BA{?-Y;;Vb'rR5431M}/.zHGwEDCBA@98\6543W10/.R,+O<

Avouez que c'est un peu... spécial, non ? Je vous mets au défi d'écrire un programme complet en Malbolge et de le poster dans ce topic :p

source : Wikipédia

0

Proctuner 2.0.1

Samedi 15 mai 2010, 12:31 (par guilhem)

Nouvelle version de Proctuner (2.0.1), qui apporte quelques corrections de bugs :

- Détection des extensions pour machines virtuelles Intel VMX et AMD-V
- Compilation automatique du module sous Linux (seulement si l'installation se fait par le dépôt)
- Correction de divers problèmes de chargement/déchargement du driver/module
- Possibilité de lancer plusieurs instances du programme en même temps
- Enfin un thème décent sous Windows
- Meilleure intégration dans le menu principal de KDE
- Petites retouches sur l'aspect de l'interface

Et voilà à quoi ça ressemble :

image : /images/blog/proctuner_2.0.1.jpg

Cette version a été un peu plus longue à finaliser que les précédentes, n'ayant pas eu beaucoup de temps disponible. Les prochaines versions devraient se succéder plus rapidement.

0

Quelques nouvelles de Proctuner

Jeudi 22 avril 2010, 13:16 (par guilhem)

Je travaille encore sur la prochaine version de Proctuner (la 2.0.1), qui, si tout se passe bien, devrait sortir d'ici 2 à 3 semaines. Même si le logiciel ne change pas fondamentalement au niveau de l'apparence, il m'a fallut améliorer beaucoup de portions de code qui n'étaient franchement pas optimisées. Ceci représente déjà un travail important. De plus, je n'ai pas eu beaucoup de temps libre en ce moment pour me consacrer pleinement à son développement, ce qui explique ce temps de développement allongé.

Néanmoins, ça avance, et je peux déjà vous en dire un peu plus sur cette nouvelle version :

- enfin une interface graphique décente sous Windows (celle par défaut est assez moche)
- correction de bugs sur le chargement et le déchargement du driver (ceci interdisait par exemple de lancer deux fois le programme en même temps)
- présentation générale un peu améliorée

Et histoire de vous faire patienter, voici un petit aperçu de ce que ça donnera :

image : /images/blog/proctuner_2.0.1_beta1.jpg

Pas de grands changements donc.

Par ailleurs, je suis assez étonné qu'aucun bug ne m'ait été rapporté. Je ne suis pas parfait, et loin de là, et il est fort probable que des bugs traînent un peu partout. Notamment, je n'ai pas pu tester le changement du coefficient/VCore sur les processeurs Intel (dans le menu apparaissant avec un clic droit). Quelqu'un pourrait-il s'en charger, et me dire si tout marche bien ? Tant qu'à faire, autant corriger un maximum de bugs avant la release.

Merci pour votre aide :-)

... 7 8 9 10 11 12 13 ...