Twitter YouTube SoundCloud LinkedIn

Tiennot blog

Chrome OS réinvente... Linux !

Mardi 24 août 2010, 20:31 (par guilhem)

On en entend parler depuis un bout de temps : Google a décidé de créer son propre système d'exploitation, baptisé Chrome OS. La firme de Mountain View étant déjà présente dans un peu tous les domaines, il est évident qu'elle ne souhaitait pas développer un système d'exploitation complet en partant de rien. Ainsi, Chrome OS utilise le noyau Linux (sur mon live CD, il s'agit de la version 2.6.27). Et même plus que ça, puisque Chrome OS n'est en fait rien d'autre qu'une banale distribution GNU/Linux, dérivée d'OpenSuse. Les présentations étant faites, venons-en aux tests (pour vous procurer l'image du live CD de Chrome OS, reportez-vous au lien à la fin de l'article).

L'ordinateur qui nous servira de machine de test est un classique PC portable, écran 15,4 pouces (1280x800), carte mère HP à base de chipset Intel : puce graphique Intel GMA 945, et processeur Intel Celeron T1400 cadencé à 1,73 GHz. Une configuration plutôt légère et entrée de gamme, à priori la cible privilégiée de l'OS de Google, avec les netbooks.

Le démarrage du système d'exploitation se fait en environ deux minutes trente, rien d'anormal à priori pour un live CD. Remarquez au passage le logo OpenSuse présent en bas à droite de l'écran, cette distribution GNU/Linux ayant servi de base pour Chrome OS. Et on arrive sur le bureau (en anglais).

image : /images/blog/chrome_os_small_0001.png
En grand format

L'œil averti de n'importe quel linuxien aura reconnu l'environnement de bureau Gnome (ici, dans sa version 2.24.1). Voyons voir le menu principal. Lorsqu'on clique sur le bouton dans la barre des tâches apparaît alors une fenêtre proposant trois onglets : « Applications », « Documents », « Places ». Le premier affiche la liste des applications fréquemment utilisée, et celles enregistrées dans les favoris. Le second présente une liste des documents récemment utilisés, et le troisième contient des raccourcis vers les dossiers de l'utilisateur. Rien de bien original en somme (on retrouve ces fonctionnalités par défaut dans Gnome), si ce n'est la manière dont sont présentés les menus.

image : /images/blog/chrome_os_small_0002.png
En grand format

image : /images/blog/chrome_os_small_0003.png
En grand format

image : /images/blog/chrome_os_small_0004.png
En grand format

Un clic dans le bouton « More Applications » ouvre une fenêtre avec la liste de toutes les applications disponibles (« Application Browser »). On y retrouve sans grande surprise la plupart des applications Google, comme le navigateur Google Chrome, ou Picasa, qui est installé dans sa version Windows, et qui fonctionne par l'intermédiaire de Wine. On y retrouve aussi toutes les applications fournies par défaut avec Gnome, comme le sélecteur de thèmes, le logiciel de courrier électronique evolution, et même le terminal. Est également installé OpenOffice, version 3.0.0, compilée par Novell (éditeur de la distribution Suse), comme l'atteste la boîte de dialogue « À propos ».

image : /images/blog/chrome_os_small_0005.png
« Application Browser » (en grand format)

image : /images/blog/chrome_os_small_0006.png
Picasa (en grand format)

image : /images/blog/chrome_os_small_0007.png

Dans la partie droite du menu principal, on trouve quelques raccourcis bien utiles, comme l'installateur de paquet YaST, un menu d'aide, et les classiques boutons « verouiller » et « éteindre », avec quand même une petite nouveauté : avez-vous remarqué le raccourci « Control Center » ? Il s'agit d'un menu similaire à l'« Application Browser », regroupant tous les programmes pour administrer son ordinateur. On peut y peaufiner les réglages hardware, régler la date et l'heure, ajuster ses paramètres de connexion internet. En parlant d'internet justement, j'ai été assez déçu de constater que ma carte wifi (une Atheros ar5007eg) n'est pas supportée par défaut. Dommage...

Après ces premiers pas sous Chrome OS, vient l'heure du bilan. Et bien, pour tout vous dire, j'ai été assez déçu. Avec son système d'exploitation, Google n'a pas vraiment innové. Il s'est contenté de remodeler une distribution GNU/Linux existante pour y faire quelques ajouts mineurs, rien de plus. Je conseille vivement au lecteur en quête d'un nouveau système d'exploitation à découvrir de s'orienter vers une distribution GNU/Linux plus conventionnelle et orientée débutants, comme par exemple Ubuntu. Non seulement il pourra profiter de l'aide de toute une communauté (ce qui n'est, semble-t-il, pas encore le cas pour Chrome OS), mais en plus, il viendra grossir les rangs des utilisateurs de Linux. Enfin, pour ceux qui douteraient encore de mes propos, vous n'avez qu'à voir le user agent de Google Chrome sous Chrome OS :

Mozilla/5.0 (X11; U; Linux i686; en-US) AppleWebKit/533.8 (KHTML, like Gecko) Chrome/5.0.396.0 Safari/533.8

Celui-ci comporte la signature « Linux i686 », typique d'un système d'exploitation GNU/Linux. Vous êtes donc identifié comme étant sous Linux par les serveurs auxquels vous vous connectez.

[/]

Lien pour télécharger Chrome OS : http://getchrome.eu/download.php

Commentaires