Twitter YouTube SoundCloud LinkedIn

Tiennot blog

Canonical, futur Apple du logiciel libre ?

Samedi 30 juillet 2011, 16:01 (par guilhem)

À la sortie de la dernière version d'Ubuntu (11.04 Natty), j'avais été pour le moins surpris par les nouveautés apportées par Canonical à l'interface utilisateur. N'ayant pas eu le temps de tester et commenter ces changements, je vous donne aujourd'hui mon point de vue sur l'évolution d'Ubuntu, ainsi que quelques explications quant à la direction prise par Canonical.

image : /images/blog/ubuntu_natty_0001.png

Unity, le nouveau bureau d'Ubuntu

La nouvelle a fait beaucoup de bruit dans la communauté : à partir de Natty, Ubuntu proposera désormais par défaut son nouveau bureau, Unity. Celui-ci peut s'apparenter à un fork de Gnome, puisqu'à l'heure actuelle, il est encore à 90% basé sur ce dernier. Les principales nouveautés apportées pour le moment sont l'intégration du menu principal des fenêtres dans le tableau de bord supérieur (comme sur Mac OS), et surtout, la disparition du tableau de bord inférieur, au profit d'une barre latérale sur le côté gauche de l'écran. Cette barre n'est pas sans rappeler le menu principal de nombreux smartphones, à l'exception qu'ici, les icônes sont disposées en colonne exclusivement.

image : /images/blog/ubuntu_natty_0002.png

À première vue, je trouve l'ensemble plutôt esthétique. La barre d'icônes est fluide et permet d'ouvrir en un clin d'œil ses applications favorites. Et en bas de la barre, on retrouve trois icônes permettant d'afficher un menu thématique des applications, de changer de bureau, et d'accéder à ses répertoires. En outre, cette barre a le bon goût de disparaître lorsqu'on maximise une fenêtre, réapparaissant alors lorsqu'on approche la souris du bord de l'écran.

Cependant, quelques petits détails m'empêchent d'apprécier pleinement cette nouveauté :

- les icônes de changement de bureau / menu principal / accès aux répertoires auraient gagné à être placées en haut (pas pratique de descendre à chaque fois pour aller les chercher)
- le défilement de la barre, très intuitif sur les écrans tactiles des tablettes, est vite pénible sur un ordinateur plus classique
- impossible de lancer deux fois un même programme, même en faisant un clic droit (le menu de l'icône ne permet pas cette option)
- le sélecteur d'espace de travail est peu pratique, car trop petit

image : /images/blog/ubuntu_natty_0003.png
Pas d'option pour lancer plusieurs fois un même logiciel...

Et quelques bugs viennent gâter l'impression générale, comme la barre de recherche qui se gèle, ou des problèmes en tentant de gérer plusieurs instances d'un même logiciel ouvertes en même temps.

Autre motif de récrimination, les barres de défilement. Celles-ci n'apparaissent qu'au passage de la souris, affichant une sorte de curseur stylisé (difficile à décrire, l'image est plus parlante). S'il est certain qu'on gagne (un peu) de place, le défilement est peu aisé, surtout que le curseur bogue, et disparaît parfois lorsqu'on clique dessus. Il faut alors s'y reprendre à plusieurs fois.

image : /images/blog/ubuntu_natty_0004.png

En définitive, Unity ne m'a pas vraiment séduit. Il me semble trop optimisé pour les tablettes, et je préfère rester sur une interface plus classique.

Canonical, des choix discutables...

Tous les changements évoqués plus haut ne sont en fait que le début d'un changement de politique de la part de Canonical. C'est la dernière Ubuntu Party à Paris les 27, 28 et 29 mai qui m'a un peu éclairé. Là-bas, j'ai assisté à une conférence expliquant les nouveaux objectifs de Canonical. Et le présentateur n'y est pas allé par quatre chemins.

Graphiques à l'appui, il nous a été expliqué que le nombre d'utilisateurs d'Ubuntu stagne aujourd'hui à environ 3-4 millions dans le monde. D'ici dix ans, Canonical voudrait en séduire 10 millions. Et pour ce faire, ils comptent clairement tout mettre en œuvre pour rendre Ubuntu plus accessible. Mais comme tout est affaire de compromis, Canonical sait bien que bon nombre des utilisateurs actuels vont être déçus par ces nouveaux choix. Et la société est prête à ce petit « sacrifice » pour apporter GNU/Linux dans les foyers.

Ubuntu Center Software, barre de menu intégrée au tableau de bord, barre d'icônes défilante et icônes à gauche dans les fenêtres : tout ceci me rappelle Mac OS, et son AppleStore. Déjà aujourd'hui, une certaine déception commence à se faire sentir parmi les utilisateurs actuels. Il n'y a qu'à voir le fil de discussion Unity bientôt obligatoire: quelle autre distribution choisir? sur le forum Ubuntu-fr pour s'en rendre compte : 2008 réponses, et 60934 vues. Les Ubunteros semblent déçus, et cherchent d'autres distributions.

Au final, on peut se poser des questions sur les prises de position de Canonical : Ubuntu ne risque-t-il pas de trop s'éloigner de la philosophie du libre ? J'ai bien peur qu'à trop vouloir répandre la bonne parole, Canonical ne finisse par la déformer.

Commentaires