Twitter YouTube SoundCloud LinkedIn

Tiennot blog

Chronique #2 - Pourquoi les Mayas annonçaient-ils la fin du monde en 2012 ?

Vendredi 10 octobre 2014, 19:08 (par guilhem)

Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ? L'œuf ou la poule ? Chaque semaine, une réponse à une nouvelle question existentielle !


Télécharger le son : ogg, mp3.

La fin du monde… S'il y a bien un évènement qui hante l'humanité depuis la nuit des temps, c'est celui-ci. Chacun y va de sa prédiction ; la dernière en date, on s'en souvient, est celle du 21 décembre 2012, par la civilisation Maya. Tiens donc ! Et pourquoi les Mayas annonçaient-ils la fin du monde en 2012 ?

Il s'agit en fait d'une complexe histoire de calendrier. Les Mayas en avaient deux : le Haab, calendrier standard de 365 jours et 19 « mois, » et le Tzolkin, calendrier religieux de seulement 13 « mois » de 20 jours chacun, donc au total de 260 jours. Une date maya est la combinaison de ces deux systèmes. Cela donne : jour du mois Tzolkin puis jour du mois Haab, comme 4 Ahau 8 Cumku.

Avec cette combinaison de calendriers, il faut attendre 52 ans pour que les dates mayas se répètent – cela pourrait correspondre à nos « siècles. » D'où un petit inconvénient du système : passé 52 ans, on se retrouve avec les mêmes dates qu'auparavant ! Pour s'y retrouver, les Mayas tenaient en parallèle un autre « supercalendrier » de 1 872 000 jours, appelé compte long, qui vient compléter la date. La forme complète est donc : compte long, suivi du jour du mois Tzolkin puis jour du mois Haab. Le compte long est un système complexe basé sur la durée supposée d'un monde : un peu plus de 5 000 ans. Nous vivrions dans le 5ème de ceux-ci, les 4 précédents ayant été détruits par des catastrophes. L'actuel aurait commencé le 11 août 3114 avant Jésus Christ, et aurait dû se finir, devinez quand… le 21 décembre 2012 !

Voilà donc l'origine de cette croyance… qui a tout de même été légèrement extrapolée. Et oui, si vous avez bien suivi, vous avez remarqué que les Mayas parlaient de la fin d'un monde, et non pas du monde. Celui-ci devait en effet renaître pour un nouveau cycle de 5 000 ans. D'autre part, les dates évoquées jusqu'ici sont le fruit de travaux de chercheurs ayant cherché à établir une correspondance entre les calendriers Mayas et le nôtre. Elle est appelée corrélation GMT. Même si elle est couramment admise par la plupart des spécialistes, la corrélation GMT ne fait pas l'unanimité. Ainsi, certains scientifiques placent la prédiciton Maya environ 208 ans après le 21 décembre 2012. Difficile de savoir en fait...

Si notre civilisation vient à disparaître, ce serait plutôt du fait d'un manque de ressources que d'une immense catastrophe. Rendez-vous la semaine prochaine, enfin… si on est toujours là !

Commentaires