Twitter YouTube SoundCloud LinkedIn

Tiennot blog

Chronique #3 - Comment fait-on rentrer une poire dans une bouteille d'eau-de-vie ?

Vendredi 17 octobre 2014, 19:27 (par guilhem)

Pourquoi la vie ? Pourquoi la mort ? L'œuf ou la poule ? Chaque semaine, une réponse à une nouvelle question existentielle !


Télécharger le son : mp3, ogg.

Dans un but purement décoratif, certaines bouteilles d'eau-de-vie contiennent parfois un fruit au fond du récipient – prenons l'exemple d'une poire. Vous vous êtes alors très certainement posé la question suivante : mais comment a-t-elle bien pu arriver là ?

Première hypothèse, peu convaincante : on l'a forcée à rentrer par le goulot. Idéal si l'on souhaite faire de la compote, mais pas vraiment adapté à notre eau-de-vie. Une autre explication, parfois avancée à tort, est que l'on a soufflé la bouteille autour du fruit. Impensable également : pour travailler le verre, il faut le chauffer à environ 500 °C. On obtient alors une bulle que l'on va souffler dans un moule, pour lui faire prendre la forme de bouteille. Essayez donc de faire rentrer une poire à l'intérieur : la pauvre va finir carbonisée !

La solution est un peu plus subtile que cela. Il faut remonter quelques mois avant la récolte du fruit, au printemps, lorsque les fleurs du poirier sont pollinisées par les insectes. Une fois fécondées, des mini-poires apparaissent au bout de quelques jours. C'est à ce moment qu'il faut agir, car le fruit est suffisamment petit pour passer le goulot de la bouteille : la manipulation consiste à l'accrocher à la branche, autour de l'embryon de fruit. La poire va donc grandir à l'intérieur du récipient, et une fois mûre, il suffit de couper sa tige. On obtient alors une bouteille avec une poire à l'intérieur. Malin, non ?

Une question pourrait maintenant vous venir à l'esprit : la bouteille ne gêne-t-elle pas le développement de la poire ? En fait, non, pourvu qu'elle soit suffisamment grande. Pour se développer, la poire n'a besoin que de lumière, l'eau étant apportée par la sève de l'arbre. La bouteille étant transparente, et ne filtrant que très peu les rayons du soleil, cette condition est remplie. En plus, le récipient joue aussi le rôle de protecteur, évitant au fruit d'être attaqué par les insectes. Sympa, non ?

Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouvel épisode, et d'ici là, souvenez-vous : l'alcool reste à consommer avec modération. Alors n'abusez pas de la bouteille !

Commentaires